Le saviez-vous ? SUCO compte désormais 5 bureaux en Afrique de l’Ouest !


Par Mélissa Kabre, collaboratrice en communication chez SUCO Bénin.

Selon une étude récente de la Banque mondiale, les changements climatiques pourraient contraindre 216 millions de personnes à migrer à l’intérieur de leur pays d’ici 2025, ce qui pourrait jouer sans doute sur le rendement agricole. L’accroissement de la résilience aux changements climatiques, le développement de systèmes alimentaires viables et la réduction des inégalités sociales exigent aux pays qu’ils apprennent les uns des autres. Cet élan de solidarité nous évitera de « nous planter demain », comme le dit si bien l’un des slogans de SUCO1.

C’est ainsi qu’après les pays des Amériques, SUCO tourne son regard vers l’Afrique de l’Ouest. Son mandat : soutenir les actions des populations locales en faveur des systèmes alimentaires viables, la résilience aux changements climatiques et l’égalité entre les femmes et hommes par divers programmes de renforcement de capacités. Du Sénégal au Bénin, en passant par la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Togo2, SUCO a pu développer un partenariat avec 25 organisations locales. Chaque organisation bénéficie de l’accompagnement d’un ou de plusieurs volontaires de SUCO.

Retour sur la Rencontre annuelle de programmation

Le Bénin a accueilli du 25 au 30 avril 2022 la Rencontre annuelle de programmation (RAP) de SUCO. Le coordonnateur du pôle Afrique, les représentants·es de SUCO au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Togo et au Sénégal, ainsi qu’une délégation venue du siège de SUCO à Montréal ont participé à cette rencontre. Pour Hannatou Ousmane, alors représentante de SUCO au Sénégal, cette rencontre fut une occasion de rencontrer physiquement ses collaborateurs·trices et de permettre aux participants·es de mettre sur la table leurs défis afin d’y trouver ensemble des solutions. Quant à Amadou Diabagate, représentant de SUCO en Côte d’Ivoire, la RAP fut une belle tribune d’échange et de co-construction, qui a permis de faire le bilan des activités des deux dernières années et de se projeter vers l’avenir. 

La RAP a donné également l’opportunité aux collaborateurs·trices en suivi, évaluation et apprentissage (SEA) de se rencontrer afin de partager leurs expériences et mieux orienter leur collaboration future avec les autres volontaires dans leur pays d’intervention respectif. Jérôme Leblanc, responsable du SEA à SUCO Montréal, dit avoir apprécié la franchise dans les échanges et les efforts de partage de connaissances. Le moment fort de cette rencontre fut la formation en vidéo participative dont ont bénéficié les collaborateurs·trices en SEA ainsi que la collaboratrice en communication de SUCO Bénin.

La délégation conduite par Christelle Ouattara, représentante de SUCO au Bénin, a pu visiter un marché fermier bio d’un partenaire de SUCO à Cotonou, les Jardins de l’Espoir. Cette solidarité de SUCO à l’endroit de notre partenaire démontre son engagement à soutenir le développement social inclusif, équitable et durable.

Au terme de la RAP, SUCO constate avec satisfaction l’engouement autour de son programme de coopération volontaire.

Notes

1 « Ensemble, semons aujourd’hui pour ne pas nous planter demain. »

2 SUCO est présente au Togo, au Bénin et en Côte d’Ivoire depuis 2021.

Envie de devenir volontaire avec SUCO ? Engage-toi !


Vous aimez cet article ? Partagez-le avec votre réseau !

2 Partagez

Quel est votre réaction à la lecture de cet article ?

J'aime J'aime
1
J'aime
J'adore J'adore
0
J'adore
J'agis J'agis
0
J'agis
SUCO

Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Send this to a friend